Auteur :
• 3 avril 2009
closeCet article a été publié il y a 7 ans 8 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Pourquoi faire simple, lorsque l’on peut faire compliqué?

Comment cela se fait-il que n’importe qui, puisse faire avec un budget minimaliste (moins de 1000$), de la webtélé multiplateforme à travers les Youtube et similaire du web, alors que d’autres, avec plus de moyens, réussissent le contraire? Multiplateforme? Si si, c’est de la webtélé indépendante du système d’exploitation.

Mais non, on fait dans le « compliqué » quand on a les moyens.
Pourquoi je vous conte cela? Hier se tenait dans la métropole le Montréal web vidéo 2009. En survolant la page web de l’évènenemement, je trouvais cela super, puisqu’il serait possible d’y suivre l’événement en direct. Bof, normal non? On parle de webtélé après tout! Mais dans la page d’inscription, j’émets mon premier bémol, on m’informe que je dois installer Microsoft Sylverlight. J’ai déjà installé Moonlight, je me lance et j’obtiens :

webtele1

Youhou?? On est en 2009!! J’ai vu un gars qui diffuse en direct son aquarium dans Ustream.tv, de façon gratuite et indépendante du système d’exploitation. Mais non, l’intellingencia de la webtélé québécoise est fermé et encavé dans une solution restreinte.

Mais au moins, on peut visionner les conférences de l’an dernier. Je vous conseille celle-ci:

webtele2

Je trouve cela très décevant…..

Pourquoi faire simple, lorsque l’on peut faire si compliqué?

Be Sociable, Share!
Catégorie: Clin d’œil | Tags : , , , , ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

3 réponses

  1. Cher Éric,
    la réponse à ta question est simple mais ben ben plate à entendre.

    L’événement est présenté par Pecunia. Pecunia propose des solutions de diffusion vidéo web en circuit plus ou moins fermé basées sur des modèles d’affaires. Leur but est de contrôler tous les paramètres de diffusion (sinon, adieu modèle d’affaires).

    Donc, puisque Pecunia est en arrière du truc, ils n’étaient pas pour transmettre la vidéo sur une plateforme ouverte basée sur le principe du partage comme c’est le cas pour le web social. Il leur fallait démontrer les caractéristiques de leur technologie, ce qu’ils ont très bien fait d’ailleurs: on contrôle le câdre dans lequel l’internaute visionne la vidéo.

    Toute cette interface rendait l’expérience un peu désagréable… mais j’ai quand même pu voir une partie des conférences qui y étaient présentées.

  2. RT @ProfNoel: 0 sur 10 pour la diffusion du Montréal Web Vidéo 2009 http://blog.profnoel.com/index.php/0-sur-10-pour-la-dif

  3. 3
    Éric Noël 

    @Sylvain Je peux comprendre la situation. Mais cette compréhension m’amène justement à dénoncer cette gigantesque infopub.
    Ne ferais-tu pas pareil si c’était des utilisateurs de Mac qui étaient « oubliés » dans un cas similaire?

    Je crois simplement à un web démocratique, indépendant des systèmes d’exploitations…