Auteur :
• 2 mai 2009
closeCet article a été publié il y a 7 ans 7 mois 10 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

60133-Debian-logo.1Depuis quelque temps, je me questionne de plus en plus de l’utilisation du libre que je peux faire. Il y a un an je croyais même que le format .flv était un format libre. Mon bout de chemin depuis six mois est énorme.. Ce sont les commentaires laissés dans ce blogue, à gauche et à droite au fil du temps (souvent avec peu de tact, mais bon, soyons constructif), qui m’ont amené à m’interroger davantage à propos de cette réalité pour moi.

Je me suis donc lancé comme défi d’utiliser et de configurer une solution 100% libre. Encore une fois je compte sur ma communauté afin qu’elle m’aide (et surtout m’interpelle si je me fourvoie) dans cette expérimentation.

GNU/Debian

J’ai choisi d’utiliser la dernière version stable de GNU/Debian: Lenny, un choix complètement aléatoire soit dit en passant). Je me suis donc précipité dans le site de celui-ci afin de me télécharger le CD1 de cette distribution.

Première chose à retenir, il semble que l’on doive être nécessairement connecté au réseau à l’internet afin d’avoir une installation correcte. En effet, j’ai installé une première fois sans le support réseau. Le résultat fut assez minimaliste, un bureau Gnome de base, avec très peu d’application. Et surtout un fichier sources.liste complètement vide, aucun indice de dépôts à ajouter dans celui-ci afin de faire une mise à jour. J’ai passé un peu de temps avec cette installation, mais j’ai décidé de réinstaller avec une connexion réseau cette fois-ci. Dans cette nouvelle tentative, 822 fichiers furent installés (au lieu des 500 sans connexion réseau) et ce fut toute la différence.

À première vue deux petites déceptions, probablement parce que l’on répète souvent qu’Ubuntu est en retard dans les versions des applications, je ne m’attendais donc pas à retrouvé openoffice.org 2.4 et Gimp 2.4. Mais avouons que pour l’instant ce sont de gros détails…

Explorons maintenant…. à suivre!

Be Sociable, Share!
Catégorie: libre | Tags : , , , , , ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

15 réponses

  1. Intéressant! J’ai bien hâte de lire la suite. Si tu en as le temps ou le courage, ce serait bien d’essayer la version 100% libre de l’installateur Ubuntu. En démarrant avec un LiveCD, tu fais F6 après le choix de langue, et tu choisis Free Software Only.

  2. 2
    yoko 

    Debian peut être entièrement téléchargé (ce qui fait 30 CD ou 5 DVD ou 1 Blue-Ray). Tu peut commencer l’installation avec le CD 1 et au fur et à mesure que tu installe des logiciels il te dis quel CD/DVD mettre. Sachant que les paquets sont classé par ordre d’usage, tu n’a rarement besoin de plus de 3 ou 4 premiers CD.

  3. 3
    Dup 

    Pour un système à jour Debian n’est pas conseilléé, ou alors avec la branche instable.

    En gros Ubuntu = Debian à jour, Ubuntu étant basée sur Debian

  4. 4
    Indyana 

    Si je dit pas de bêtise, Ubuntu est basé sur la version instable de Debian, (donc la version qui intègre les dernières nouveautés) alors que Lenny est la branche « stable », et celle ci intègre/fige les logiciels plusieurs mois/années avant la sortie de la distrib, justement pour ce laisser le temps de stabiliser/debugger le tout. D’où ces retards dans les versions.

  5. 5
    strider 

    Attention a ne pas foncer dans le piège du 100% sans reflexion. Le 100% n’est possible qu’avec quelques rares équipements, la majorité du matériel fonctionnant avec du matériel propriétaire. Les exemples les plus évidents sont les BIOS des cartes mères, les box internet, les téléphones portables…
    Oui, choisir du libre en remplacement du propriétaire c’est bien mais au lieu de le rejeter en bloc (et puisqu’il est encore bien présent autour de nous) je préfère faire prendre conscience qu’utiliser un logiciel fermé c’est avoir confiance (une confiance aveugle) dans son éditeur.
    Celui qui choisi un OS 100% libre montre qu’il ne fait pas confiance a NVidia pour faire fonctionner la carte graphique sortant de leurs usines et pourtant continue de faire transiter ses données par une Freebox fermée.

  6. 6
    Éric Noël 

    @yoko j’aurais du dire que la connexion évite le téléchargement des 30 disques.

    @dup et indyana merci pour les infos.

    @strider le but de mon expérimentation fait partie de ma réflexion 😉 Au fait, c’est quoi une freebox?

  7. 7
    Philippe 

    D’une certaine façon, je serais aussi un peu de l’avis de Strider. Bien que je n’associe pas le choix du libre à un problème de confiance ou de défiance (encore que…) et ce n’est pas parce qu’il y a plein de choses autour de nous (quasiment tout c’est vrai) qui sont « propriétaires » que cela nous dédouane d’essayer d’utiliser des OS 100% libre.

    En matière de choix de système d’exploitation, c’est avant tout une question de besoins, de capacité à gérer des difficultés informatiques, etc.. Il n’y a pas de bonnes distributions, il y a celle qui me convient. J’ai basculé sous Debian depuis peu et je ne le regrette pas. Mon PC marche très bien avec les drivers libre. Mais c’est parce que cela répond à mon besoin d’utilisation. Cela ne veut pas dire que cela sera vrai pour Strider par exemple.

  8. 8
    Éric Noël 

    @philippe j’aime bien: « capacité à gérer des difficultés informatiques ».

    Mais j’abonde aussi dans le même sens, par exemple serais-je prêt à abandonner l’utilisation de ma carte wifi si les pilotes n’existeraient qu’en solution propriétaire? Sans doute pas, mais par contre je serais plus vigilant lors de l’achat de mon prochain PC…

  9. Hello,

    Il parait que Debian n’est pas complètement libre car elle intègre du code pas assez « pur » dans son noyau (genre opensource et redistribuable mais pas modifiable).

    Par contre il existe une distrib 100% libre développée par Stallman lui même et qui s’appelle gNewSense. Pour l’avoir essayée, elle est vraiment très rapide. Par contre il manque certains pilotes que l’on a d’habitude, comme le pilote réseau pour les cartes broadcom (b44). Et pendant un moment il n’y avait même pas l’opengl.

  10. 10
    strider 

    La Freebox est le modem routeur du fournisseur d’accès Free. C’est un assez bon exemple de logiciel propriétaire, car même s’ils se basent sur du logiciel libre, ils refusent de redistribuer leur sources, ce qui leur vaux quelques ennuis avec la justice et la FSF actuellement…

  11. 11
    strider 

    gNewSense développé par Stallman en personne, pas de doute possible c’est bien du Brakbabord ! \o/

  12. 12
    Brakbabord 

    http://fr.wikipedia.org/wiki/GNewSense

  13. 13
    strider 

    oui, en effet Brian Brazil et Paul O’Malley ont crée et maintiennent gNewSense…
    Et Stallman a accessoirement donné sa bénédiction sur le projet (ce qui est assez rare pour être noté)

  14. 14
    Shnoulle 

    Il faudras tester une Fedora à l’occasion.

    100% libre par défaut

  15. 15
    Gaaruto 

    @Shnoulle : et bien non, Fedora n’est qu’à 99% libre 😉 Le logo n’est pas libre par exemple 🙂 (ce qui est idiot, enfin c’est un avis perso…)