Auteur :
• 28 mai 2005
closeCet article a été publié il y a 11 ans 6 mois 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Éric Dionne a publié dans la revue Spectre deux articles intéressant concernant les mythes. Le premier à être publié fut : « Dix mythes relatifs au nouveau programme de science et technologie au premier cycle du secondaire : planification, application et évaluation ». Le second : « Dix mythes relatifs au nouveau programme de science et technologie au premier cycle du secondaire… la suite! ».

Donc 20 mythes démystifiés à lire.

Les 10 premiers mythes.

Les 10 suivants en format pdf.

Mythe #1 : Le nouveau programme impose d’enseigner par projet

Mythe #2 : Le nouveau programme fera en sorte que l’évaluation sera subjective.

Mythe #3 : Le nouveau programme présente des compétences qui ne sont ni plus ni moins que des objectifs généraux.

Mythe #4 : Le nouveau programme présente les savoirs essentiels en 4 univers afin de faciliter le découpage du contenu sur les deux ans du cycle.

Mythe #5 : Le nouveau programme présente des savoirs vus présentement au deuxième cycle.

Mythe #6 : La présentation des savoirs essentiels fait en sorte que les élèves qui déménagent en cours d’année scolaire ne seront pas confrontés à certains concepts prescrits.

Mythe #7 : Le nouveau programme inclut la technologie afin de contextualiser les savoirs scientifiques.

Mythe #8 : Les examens traditionnels disparaîtront avec la venue du nouveau programme.

Mythe #9 : Le cours de science et technologie dure deux ans pour éliminer le redoublement.

Mythe #10 : Le cours de science et technologie sera beaucoup moins exigeant pour les élèves que les programmes qu’il remplace.

Mythe #11 :`Il n’y a pas de problèmes en enseignement des sciences puisque les jeunes québécois performent déjà admirablement bien en science au niveau international.

Mythe #12 : Le programme, formulé par compétences, relègue au second rang l’apprentissage des concepts scientifiques et technologiques et cela fait en sorte que certains concepts ne sont plus abordés.

Mythe #13 : L’approche intégrée préconisée dans le nouveau programme impose que toutes les situations d’apprentissage touchent simultanément aux quatre univers notionnels.

Mythe #14 : L’avènement de la technologie au premier cycle du secondaire fait en sorte que les classes – laboratoires devront maintenant être obligatoirement équipées de machines-outils.

Mythe #15 : Il ne sera possible d’aborder qu’un nombre limité de situations d’apprentissage dans une année puisque chacune d’elles doit s’échelonner sur un grand nombre de périodes.

Mythe #16 : Avec l’arrivée du nouveau programme, il sera nécessaire d’évaluer, d’une part, les compétences et, d’autre part, les contenus disciplinaires

Mythe #17 : Il n’y a qu’au Québec où on propose des changements aussi importants dans les programmes de science et technologie.

Mythe #18 : Il ne sera pas possible de modifier l’organisation scolaire afin de se donner les moyens de faciliter l’implantation du nouveau programme…

Mythe #19 : Il n’est pas réaliste de penser concevoir toutes les situations d’apprentissage et d’évaluation pour l’ensemble du cycle si on n’accorde pas de temps pour construire ces situations…

Mythe #20 : Avec l’approche par compétence, il y a un risque très important que les élèves aient un bagage hétéroclite au niveau des contenus disciplinaires au terme du cycle.

Be Sociable, Share!
Catégorie: General | Tags : ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

Les commentaires sont désactivés.