Auteur :
• 12 août 2005
closeCet article a été publié il y a 11 ans 4 mois , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Dans l’édition du 12 août du Figaro, on y mentionnait l’essor des cybercarnets politiques en prévision de la prochaine présidentielle annoncée pour 2007.

Ce qui me frappe dans cet article, c’est que le parti socialiste sautera dans le train en proposant à ses militants de créer gratuitement un blogue depuis son site officiel!

Ce service permettra de toucher un public jeune et l’amener à s’intéresser à la vie politique y mentionne-t-on.

C’est à la fois surprenant et rafraichissant.

La Perte de contrôle du discours ne semble pas effrayer le PS outre mesure. Somme-nous les témoins d’un changement majeur dans l’unidirectionalité des discours traditionnels? De la tête (pour ne pas dire l’establishment) vers la base, le discours progressera de la base vers la tête.

Et ici? Il semble tellement y avoir une emprise sur LE discours. Et pour la prochaine élection fédérale au début de 2006, assisterons-nous également à un essor semblable? Avec le tier des députés québécois possédant un site web informatif, je crois que pente est raide, bien raide.

Be Sociable, Share!
Catégorie: Non classé | Tags : ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

2 réponses

  1. Je pense que si nous le souhaitons, il faudra que les «initiés» s’engagent aux côtés des politiciens (et des organisateurs politiques!) pour leur faire faire quelques pas.

    Je sais que tu fais ta part, je tente de faire la mienne… et j’invite les autres ? le faire aussi, ? leur manière!

  2. Cette nouvelle me ravit? ! Enfin, un parti qui ne craint pas d’encourager la discussion sur la place publique. Le hic (mineur), c’est qu’on dissémine la parole? ; il faudra voir si on réussit ? réseauter toutes ces voix.

    Par ailleurs, j’aimerais également voir l’expérience d’un blogue collectif où tous les membres d’un parti peuvent écrire des billets. Il serait intéressant de voir la dynamique de toutes ces voix réunies dans une même agora.