Auteur :
• 7 juin 2005
closeCet article a été publié il y a 11 ans 6 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

On commence à parler décentralisation, je commence à aimer cela. Je trouve l’idée de congrès régionaux de l’AQUOPS extrêmement stimulante. La désaffection, qui semble se résulter dans l’abandons de l’utilisation des tics’ pourrait peut-être se résorber.

À mon avis lorsque l’on parle d’un congrès régional, on parle d’augmenter inévitablement l’accessibilité aux enseignants, peut-être même qu’un leadership renouvelé pourrait en émerger. Cette formule pourrait même peut-être permettre l’éclosion d’un réseautage à un niveau qui avait peut-être été négligé. Mais le congrès national doit quand même demeurer, il ne faut pas rejeter du revers de la main les acquis qui ont fait leurs preuves.

Mais pourquoi pas aux deux ans, une année des congrès régionaux et la suivante un congrès national?

Be Sociable, Share!
Catégorie: General | Tags : , ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

Une réponse

  1. J’aime bien l’idée d’alternance.

    À développer… que l’AQUOPS survive ou pas.

    Gardons les doigts croisés.