Auteur :
• 30 avril 2006
closeCet article a été publié il y a 10 ans 7 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

J’ignore totalement, mais alors là totalement quel peut être le processus d’écriture d’un programme.Lorsque je regarde un peu tout ce qui se trame concernant l’écriture du programme d’histoire, je me demande si à ce haut niveau, le praticien fait encore partit du processus, si celui-ci en a déjà fait partie….mais je ne veux pas parler à travers mon chapeau, puisque j’y connais rien. Je m’interroge…

D’un autre coté, un programme peut-il être restrictif? Peut-on y mentionner : « Il est absolument interdit de parler pas de ceci! « ?. Dans le fond, un programme, c’est un minimum proposé. Ce qui est intéressant, c’est que le minimum devrait être le même partout. Mais j’ai ma lunette d’enseignant de science, avec les prérequis demandés par les niveaux supérieurs, je ne peux imaginer me faire ainsi amputer sur des éléments pouvant avoir un effet sur une compréhension subséquente. Et c’est comme cela que je perçois.

À moins que tout cela soit un espèce de sa afin que l’élève puisse dévelloper son esprit critique 🙂

Il faut éviter donc que l’Histoire ne soit qu’une histoire à dormir debout…..

Be Sociable, Share!
Catégorie: General | Tags : ,
Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Les commentaires et la notification par ping sont désactivés.

2 réponses

  1. 1
    Guitef 

    L?histoire en lignes du temps thématiques

    J?aime bien cette superposition de lignes du temps des 250 dernières années offerte par FuturesWatch. Hormis le fait que le contenu soit américain, la présentation en parallèle des événements qui ont marqué l?histoire, en fonction des nombreux domaines…

  2. 2
    Guitef 

    La suppression du français dans le Maine (et sa rennaissance)

    Je connaissais l?histoire des Québécois qui ont émigré vers la Nouvelle-Angleterre ? la fin du XIXe siècle pour travailler dans les manufactures de textile. Mon père, qui est féru d?histoire, m?a également appris comment cet exode répondait ? un besoin…