Archives du tag ◊ en classe ◊

Auteur :
• 4 mai 2006

Voici un petit billet qui demande votre participation.

Bientôt il y aura un regroupement entre les deux écoles secondaires privées de Saguenay. Donc nous aurons une restructuration physique majeure. Ce qui sous-entend selon moi, que tous murs peuvent être tassés 🙂 . Donc nous aurons environs 900 élèves. Prenons comme hypothèse de travail un parc informatique constitué à partir d’un ratio de 1 pour 6 (donc environ 150 machines).

Comment imaginez-vous, afin d’avoir une application optimale et idéale des tics, la distribution physique de ces ordinateurs?

En passant, j’ai déjà rejeté l’idée de placer les 150 machines dans le gymnase, pourtant, j’aurais eu un oeil sur toutes les machines à la fois 😛

Catégorie : General | Tags : ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 3 mai 2006

Une étude intéressante a été publiée dans le site de l’association américaine de psychologie. L’article intitulé : « Groups perform better than the best individual at solving complex problem » met en relief l’efficacité du travail en groupe.

Le travail en équipe serait plus performant dans la résolution de problèmes complexes que la somme de travail qui peut être accomplie par les mêmes personnes en vase clos. Des groupes de 3, 4, 5 personnes dépasseraient largement les prouesses individuelles.

Mais dans l’exécution de ces mêmes tâches complexes, un fait intéressant est ressorti, selon cette étude, les groupes de deux excelleraient d’une manière semblable que la somme du travail individuelle. La taille de ce groupe ne serait pas suffisante afin de générer les possibilités de solution que le travail à plus de trois personnes pourrait procurer.

Catégorie : General | Tags : ,  | Un commentaire
Auteur :
• 23 avril 2006

Deux textes retiennent mon attention depuis plusieurs jours. Tout d’abord celui de Gilles : « Existe-t-il une solution? « .

…mais où l’enseignante n’avait aucun temps de préparation, d’organisation pédagogique, de réflexion qui, à mon avis, devrait normalement accompagner la réalisation d’un tel projet. Je le répète, l’enseignante, très professionnelle, a tout fait sur son temps personnel, hors les heures de travail.

Le problème, c’est que cela fait plus de 20 ans qu’on affiche des beaux projets menés à bout de souffle par des pédagogues et que les administrateurs n’ont pas encore compris cette nécessité de donner du temps aux enseignants. C’est un peu comme s’ils se fiaient sur le bénévolat des enseignants.

Le second texte, celui de Pierre : « Comment se porte notre profession? « 

… Si un prof attend que son employeur lui paie des journées de suppléances, lui donne une augmentation de salaire, ou tout autre privilège par ce qu’il va se former « sérieusement », il va attendre longtemps.

Au texte de Gilles j’ai le goût de dire, que certaines administrations n’y croient tout simplement pas, on nous achète de beaux joujoux afin de jouer en classe, de quoi faut-il se plaindre? Les ordinateurs sont là, parce qu’il y a des ordinateurs partout, donc pour cette mauvaise raison, il en FAUT absolument à l’école. Donner du temps préparation parce que l’enseignant veut « jouer » avec un ordinateur en classe, c’est du caprice, les autres enseignants eux, on ne leur en donne pas.

Au texte de Pierre j’ai le goût de dire, c’est vrai, certains ont abandonné (sans avoir démissionné), je suis heureux dans mon métier parce que je suis passionné. J’apprends tous les jours et je désire encore apprendre.

Ces deux textes m’interpellent, parce que je suis à la fois en accord et en désaccord avec ceux-ci. Je crois que mon pire ennemi est le temps. J’en manque royalement, je dois faire des choix. C’est bien beau vouloir, mais j’aimerai bien qu’on me donne du temps pour vouloir. Il doit exister une espèce d’équilibre entre ces deux situations, une espèce de milieu.

Apprendre seul un logiciel, ça peut être long, mais bougrement efficace. Une formation c’est plus court, mais souvent (mais heureusement pas toujours), on y perd son temps en attendant les utilisateurs moins avancés.

  • Qu’on n’arrête donc de penser que puisque les élèves ont des ordinateurs à la maison, ils savent.
  • Qu’on arrête donc de comparer les enseignants utilisateurs de TIC avec les autres.
  • Que l’on arrête donc de ressentir de la culpabilité lorsque l’on désire demander du temps.

Je suis à la recherche de cet équilibre.

Catégorie : General | Tags : , ,  | 4 commentaires
Auteur :
• 18 septembre 2005

Je parlais dans le billet concernant l’activité débutée avec mes élèves la semaine dernière concernant l’importance de la validation de l’information dans internet. Je me suis donc muni des 6 questions du cyberespace, et en supposant que je suis un enseignant à la recherche d’informations sur l’utilisation des Tics en classe, afin d’évaluer mes cybercarnets….

Les questions.

1. Qui est la source?

À cette première question je me rends bien compte que, bien que j’assume la responsabilité du contenu en signant Éric Noël mes billets, je ne fournis aucun renseignement clairement énoncé sur moi (telle une courte présentation/biographie) ou concernant mon école. De plus, il est mentionné nul part comment me rejoindre. Bon point, je cite mes sources.

2. Quoi?
Quelle information obtenons-nous (L’information est-elle biaisée?)?

À cette seconde question, cela ne va pas tellement mieux. Je n’exprime en aucun endroit clairement ma vision. Bon points, j’essai le plus souvent de rédiger dans un langage simple et clair, il est possible de vérifier l’information en consultant d’autres sources et je ne fais pas appel à des énoncés nébuleux et sans fondement.

3. Comment l’information est-elle présentée?
L’information semble-t-elle complète et bien organisée?

Décidément cela va de mal en pis. Mon cybercarnet n’annonce pas clairement les sujets que j’entends aborder. Par contre l’information est facile à comprendre et cohérente (je l’espère). De plus l’information est clairement protégé par un copyright) le creative common.

4. Quand?

Ici, tout dépend de ce que que l’on recherche. Cela dépend donc de l’importance concernant l’age de l’information. Celui qui cherche doit se demander si l’information est toujours pertinente en fonction de l’age. Bon point, la date est mentionnée à chacun des billets.

5.

À l’url (Uniform Resource Locator) profnoel.com.

6. Pourquoi choisir de visiter un site Web?

Encore une fois cela dépend du sujet de l’information recherchée. Dans mon hypothèse, le sujet est les TICs. Donc dans ce cas la recherche dans internet semble évidente.

À mon hypothèse, à savoir si les informations de mon cybercarnet pouvaient paraître valides à un visiteur arrivant pour la première fois dans ceux-ci, je peux donc dire que mon cybercarnet, selon les 6 questions, comporte plusieurs lacunes. Surtout concernant mon identification et mes motivations. Elles peuvent paraître pourtant évidentes pour ceux qui suivent mon activité carnetière, c’est en glissant des informations à gauche et à droite que ceux-ci ont réussi à m’identifier. Mais pas pour un premier visiteur! À propos de l’utilité copyright, je me questionne comment un copyright, peux valider ou pas l’information. Je me suis également interrogé à propos des deux dernières questions. Le Où et le Pourquoi. Je crois que le Où doit faire comprendre que ce n’est pas parce que une url est courte, que cela peut avoir une réelle influence sur la validation de l’information (puisque n’importe qui peut enregistrer à peu près n’importe quel nom avec le .net, .org et .com). Faire réaliser également que l’extension géographique peut avoir une très grande importance, surtout concernant des thèmes régionaux. Concernant le Pourquoi, j’ai peut-être trop le nez dedans, mais je me demande pourquoi ce Pourquoi?

J’ai donc un peu de pain sur la planche….

Catégorie : General | Tags : , ,  | 6 commentaires
Auteur :
• 14 septembre 2005

Je m’étais dit que j’allais expérimenter les carnets avec les élèves cette année. Mais j’ai décidé de prendre mon temps. Du temps pour faire quelques activités que je juge importantes avant de faire le grand saut.

  • La validation de l’information
  • L’initiation au fil RSS et atom

Je suis présentement en pleine activité de la validation de l’information, une activité (Vois-tu ce que je vois) que j’ai carrément pigée sur le site Réseau Éducation-Médias.

Dites à vos élèves que vous travaillez à rassembler de l’information sur votre ville afin de créer un site Web pour la classe. Vous aimeriez qu’ils vous aident dans votre recherche. Pour ce faire, ils doivent trouver quelques sites présentant des villes du Québec qui serviraient de modèles … Quelques minutes avant la fin de la période, au lieu de ramasser leur liste, dites-leur qu’une des deux villes est fictive et que le site est une supercherie. … Demandez-leur alors en devoir par exemple de trouver 10 éléments qui prouveraient que leur site était bien réel.

Je leur ai donc demandé d’énumérer 10 « preuves » de l’existence réelle de leur ville. Il est intéressant (du moins je souris) de suivre leurs co-constructions sur le wiki concernant ce qui pour eux, représente des preuves. Je me rends bien compte que j’ai négligé l’aspect de la validation depuis trop longtemps, la perception des élèves sur la véracité de l’information peut être jusqu’à un certain point troublante.

Avons-nous dans le passé (et je m’inclus), occulté trop souvent le fond au profit de la forme?

Personnellement je crois malheureusement que oui.

Catégorie : TIC | Tags : , ,  | 8 commentaires
Auteur :
• 6 septembre 2005

Depuis deux ans j’écoute en classe, via le Web, les capsules scientifiques de radio canada. Cet après-midi j’avais ma confirmation, je devrais probablement abandonner mes écoutes journalières cette année. Tout simplement parce que les capsules en questions, sont sous l’extension .wmv et que ce serait, à ce que l’on m’a dit, un format propriétaire de Microsoft. Cela combiné au fait que nous sommes passés sous Linux à l’école, donc aucune écoute possible.

Ma première réaction fut d’être frustré contre Linux. Mais dans le fond, je me rends bien compte que le véritable fautif est probablement la société d’état qui persiste à diffuser dans un format propriétaire alors qu’elle pourrait le faire dans un format libre. L’information doit être disponible pour tous non?

Je vais donc leur écrire….

Si toutefois il existe une solution d’écoute sous Linux, je suis preneur!

Catégorie : General | Tags : ,  | 4 commentaires
Auteur :
• 3 septembre 2005

J’ai présenté le wiki à mes élèves cette semaine. Après une courte explication de la philosophie, je leur ai tout simplement demandé de s’identifier et d’utiliser la page de leur NomWiki comme BacASable afin d’explorer l’outil. Spontanément ceux qui ont réussi à insérer des images m’ont demandé s’ils pouvaient faire une PageWiki afin de partager avec les autres les étapes à suivre.

J’en souris encore.

Catégorie : General | Tags : ,  | 7 commentaires
Auteur :
• 26 août 2005

linuxIls étaient tous là hier matin, en juin dernier plusieurs étaient septique, mais ils étaient bien tous là sur nos bureaux. Au bout de deux jours, j’entends de plus plus des: « Finalement l’environnement Linux, ce n’est pas plus compliqué que Windows ». Reste encore plusieurs irritants qui, je l’espère, se régleront fort probablement d’ici quelques semaines, mais tous nos PC carburent Linux maintenant….. à suivre

Catégorie : General | Tags : ,  | Les commentaires sont désactivés
Page 4 sur 6123456