Archives du tag ◊ formation ◊

Auteur :
• 26 octobre 2008

Il y a trois ans, mon école passait sous une solution libre. L’an dernier, probablement à cause de la fusion de l’école, par souci d’uniformité et surtout par manque de temps, nous revenions à Windows.

J’ai donc vécu, dans un très court laps de temps, le début, le milieu et la fin d’une propagation Linux.

Ce fut une période très stimulante, mais aussi frustrante. Bien que nous soyons de retour sous Windows (tous? Non, il y a un ordinateur sous Linux dans l’école….devinez lequel?) je crois qu’à brève échéance, nos écoles n’auront pas le choix de revenir sous une solution libre, afin de libérer ces sommes d’argent astronomiques et quelles puissent servir à la seul chose quel devrait desservir : la pédagogie.

J’entreprends donc une minisérie de billets sur ce que j’éviterai de (ou que je devrai) faire, si on me demandai de propager une solution libre dans l’école.

  1. Avoir à l’idée que bien que nous ayons un plein contrôle sur la technologie que nous déployons, nous devons avoir une très forte influence sur celle que nous ne contrôlons pas.

En effet, un des écueils de ce type que nous avons eu la dernières fois n’a pas été au niveau de Linux lui même, mais au niveau d’OpenOffice. Oui il y avait OpenOffice à l’école, mais à la maison il ne l’avait pas.

Avec OOo on parle de compatibilité de 99%. On en a cassé du sucre sur le 1%. Il est certain que la mise en page d’un document texte, ou la présentation des diapositives d’une présentation peuvent être dérangées, si nous n’utilisons pas les mêmes outils à l’école et à la maison (et comme la norme est d’être à la dernière minute…).

Il ne faut pas se contenter de mentionner que c’est téléchargeable quelque part dans internet. Pour la prochaine fois, il faudra remettre, à tous les élèves, un cd avec la même OpenOoofice (même version que celle déployée à la maison) accompagné d’instructions d’installation claires.

Il faut influencer, à notre avantage, la technologie que nous ne contrôlons pas.

Éric Noël

Auteur :
• 30 avril 2007

Mario et François en avaient parlé le mois dernier, à propos de la relation entre l’internet et l’adolescence. Voilà que je découvre du côté européen, une ressource francophone qui a pour but la sensibilisation des parents vis-à-vis l’utilisation d’internet par leurs enfants.

Dans le site e-enfance, on peut y retrouver comment être un cyber parent en 10 leçons ainsi qu’un blogue traitant du sujet.

E-enfance lançait également à ce propos une campagne publicitaire à ce propos.

Toujours du côté européen, on peut également retrouver le site internet sans crainte, un site qui comme e-enfance est voué à l’éducation des parents.

Je vous dirai que comme parent/enseignant, j’ai trouvé ces sites bien fait et informatif. Maintenant, comment faire l’éducation ici?

Catégorie : Ressources | Tags : , ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 13 avril 2007

rj45Et si nous allions tous dans la même direction, partout au Québec en même temps, pendant toute une journée? Je pense à une journée complète où les enseignants pourraient expérimenter/discuter/partager à propos des TIC.

C’est déplorable mais c’est la réalité, l’utilisateur lambda n’ira jamais à l’AQUOPS ou bien à d’autres colloques du genre. Peut-être avons-nous atteint un certain point et qu’il est temps d’inverser le processus des enseignants qui se déplace dans des colloques en amenant les colloques dans nos milieux. Dans cette journée, nous pouvons donner le goût des TIC aux gens qui ont de la difficulté à brancher une clé USB par exemple. Il faut tout simplement les prendre là où ils sont. Prêcher par l’exemple, démystifier les choses, la décompliquer, la démocratiser. Dans cette journée, les plus avancés peuvent partager leurs passions.

Nous avons tous commencés dans nos institutions par l’achat d’un canon, pourquoi avons-nous dû en acheter un deuxième puis un troisième? Parce que les gens l’utilisaient, il y avait une pression. Ce genre de journée obligerait même nos services informatiques à livrer la marchandise. Et à subir de la pression pédagogique.

J’imagine ce genre de journée où physiquement nous serions dans nos classes et que virtuellement nous serions partout au Québec!

Et à ceux qui me diront que ce genre de journée est technologiquement utopique, je leur répondrais alors à ce moment que si c’est vrai, et bien l’utilisation des TIC en classe est également utopique.

Catégorie : TIC | Tags : , , ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 8 avril 2007

Il y a huit ans je publiais dans le Web l’annuaire scientifique franco-science.org. J’en étais le concepteur, je possédais le nom de domaine et j’en assurais l’hébergement. Le contenu était anecdotique et mes seules prises de position consistaient à consacrer un site Web, le site de la semaine. Au cours des années, j’ai carrément perdu toutes mes archives concernant ce site. Pourtant, à l’aide du module Resurrect Pages de Firefox, je peux en quelques cliques accéder à une image temporelle de ce que cette page a déjà été.

Ceci m’amène à la médiatisation de la suspension d’élève qui a eu lieu la semaine dernière (suspension qui est selon moi assez fréquente). Je ne veux pas revenir sur la suspension comme telle mais plus particulièrement sur l’article d’un journaliste qui va même jusqu’a citer le blogue de Francois (en le comparent à un forum) et de publier dans son journal des extraits du blogue en question.

Je suis solidaire avec Francois et j’admire la tournure qu’a pris sa discution avec ces élèves. Mais n’oublions pas, ce que nous écrivons maintenant, même si nous l’effaçons la semaine prochaine, sera encore accessible dans 100 ans. Écrirons-nous dorénavant sous la pression d’une rectitude politique corporative? Celle-ci nous amènera-t-elle à élimer toutes discutions civilisées avec des élèves dans des sujets aussi épineux (pour certains) que la critique (se voulant on l’espère constructive) de leurs milieux de vie (autre article ici)?

Je trouve primordial d’éduquer comme le suggère Gilles dans son espace, mais nous devons primordialement réaliser jusqu’à quel point nous nous exposons nous-mêmes.

Catégorie : General | Tags : , , , , , ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 15 avril 2006

François évoque dans ces deux derniers billets les faux sentiments de sécurité qu’offre internet en occultant les dangers inhérents à son utilisation.

Lorsqu’on installe un nouvel équipement, généralement les utilisateurs reçoivent une certaine formation quant à une utilisation fonctionnelle. Mais lorsque nous avons laissé entrer internet dans nos écoles, la formation n’est jamais venue (parceque jamais demandé?). On posait l’axiome, vous l’avez à la maison, vous savez à quoi vous en tenir. Cela a été longtemps vrai, mais on comprend plus rapidement le fonctionnement d’une sécheuse que d’internet, la sécheuse ne videra pas mon compte de banque (au pire un peu de monnaie au fond de mes poches).

La candeur avec laquelle les jeunes se livrent au Web, se retrouve presque en copier-coller dans la population adulte et aussi dans la population professorale. Je crois donc que nous avons une mission entant qu’institution d’enseignement d’agir là où les parents sont souvent impuissant.

Mais tout doit pourtant passer par la formation des maîtres. Afin que tous soit conscients des réalités omniprésentes, bonnes comme malveillantes, qu’internet représente. Toute année scolaire devrait commencer par une prise de conscience d’internet.

Personnellement je m’en remets au site Réseau Éducation-Médias, afin d’y trouver des idées d’activités.

Catégorie : General | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 12 avril 2006

Ce matin j’assistais à l’atelier « Une animation singulière ». Le déroulement était sous forme de laboratoire, mais lorsque j’ai vu les soixante ordinateurs sur les tables, j’avoue avoir eu une petite crainte. Crainte qui fut rapidement dissipée lorsque l’équipe chargée de nous accompagner nous fut présentée. C’était un laboratoire appuyé par l’équipe montréalaise du Recit (dans lequel semble être membre le Recit de l’enseignement privé, truc que je ne comprends pas, puisqu’il y a des institutions privées partout à travers la province…) donc près de 6 personnes prêtes à nous aider.

À l’aide de décors, de figurine, de pâte à modeler et d’appareils numériques, on nous a proposé de réaliser une animation à l’aide de moviemaker. J’ai donc pris 73 photos afin de réaliser le petit vidéo suivant (d’une duréede 13 secondes !).

Airfoce

Reste à trouver l’application linux afin de pouvoir envisager de la faire à l’école…..

Catégorie : General | Tags : ,  | 2 commentaires
Page 2 sur 212