Archives du tag ◊ humeur ◊

Auteur :
• 26 mai 2009

Happy Birthday to ME!Il y a exactement 4 ans, j’écrivais mon tout premier billet intitulé : « 5 ans déjà..« . J’aurai donc pu intituler le billet présent : « 4 ans déjà de puis le 5 ans déjà » ou plus simplement « déjà 9 ans, je l’ai dit il y a 4 ans ».

Finalement, je n’ai rien a dire aujourd’hui, je voulais juste m’autosouhaiter bonne fête et vous remercier tous de me lire et de me commenter!

Mais pour être franc, le cybercarnet du ProfNoël s’appelait autrement lors de cette première journée (et uniquement cette journée au fait), puisque Google est votre ami, que fut ce nom de blogue qui a eu comme qualité l’éphémérité d’un seul jour?

Auteur :
• 16 mars 2009

Voici ce que j’ai reçu dans le courrier du sac d’école de ma fille.

La récupération et le recyclage des TIC

Titre assez accrocheur pour un papa comme moi, j’ouvre le pamphlet et à l’intérieur je peux lire :

Saviez-vous que les TIC contiennent plusieurs matières dangereuses?
En voici quelques-unes :

Suivi d’une liste à puce ayant une tête de mort comme motif :

  • Plomp
  • Mercure
  • Cadnium
  • Béryllium
  • Antimoine
  • Arsenic
  • Chrome hexavalent
  • Ignifugeants bromés
  • Polychlorure de vinyle (PVC)

Cela me fait drôle, j’ai toujours abordé les TIC d’un angle philosophique et non physique. Je suis répondant TIC à mon école et je dois faire la promotion des TIC.

Suis-je devenu tout à coup un gros pollueur? La compétence TIC remplacée par une recherche environnementale?

Catégorie : TIC | Tags : , , , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 6 mars 2009

Article intéressant ce matin chez polluxe avec son billet : « les filles écartées des sciences?» (via le mathoscope).

Ce qu’on y raconte, c’est que le ministère de l’Éducation nationale (France) aurait identifié, étude à l’appui, la cause de la faible proportion des femmes dans les domaines scientifiques.
Hé bien une des causes, serait l’attitude des enseignants de math et de physique.

Il semblerait que les stéréotypes ancrés dans leur cerveau influent sur leurs pratiques d’orientation.

Je me demande si ici aussi nous avons cet effet. Je sais que depuis des années, énormément d’efforts ont été faits (et il y a encore du chemin à faire) afin d’intéresser les jeunes filles aux carrières scientifiques. Et ça fonctionne. Il faut dire que le département de math-science de mon école est majoritairement féminin.

Suis-je dans un microcosme? Je l’ignore. Mais je me demande s’il n’y aurait pas une dichotomie, ou préférablement un décalage, entre ici et là bas. Je ne veux pas me lancer dans une comparaison des systèmes, je voulais juste dure que je ne croyais simplement pas à cette théorie.

Auteur :
• 16 novembre 2008

Le parti libéral qui mène dans les sondages et qui brille par son absence dans les médias sociaux a les coffres bien garnis et il risque de devenir le prochain gouvernement. Finalement, c’est le problème des saucisses Hygrade (je crois que c’est ce nom) qui se pose à nous (pour les plus jeunes, la pub des saucisses disait: qu’elles étaient les meilleures parce que tout le monde en mange et tout le monde en mange parce qu’elles sont les meilleures « Plus de gens en mangent parce qu’elles sont plus fraîches et elles sont plus fraîches parce que plus de gens en mangent »), le web 2.0 n’influence pas la politique parce que le meneur l’ignore et le meneur l’ignore parce que le web 2.0 n’a pas d’influence sur la politique.
La gravité de la situation pourrait se traduire (tout comme la loi de la gravité universelle) en mot par : les résultats aux derniers sondages, sont inversement proportionnel au carré de la distance virtuelle qui sépare les partis des électeurs.
Oui, mais Obama lui… peut-être parce qu’il incarnait un changement et que les médias sociaux n’ont amplifié que ce qui était déjà là. Et sans le « déjà là » on a beau socialiser virtuellement un maximum, ça n’a pas grand influence.

Peut-être que dans le fond nous sommes en plein désert de « déjà là » et qu’on s’époumone à vouloir amplifier le néant. Bref, je regarde tout cela et je me demande : « la politique 2.0 qu’ossa donne?».

Catégorie : Clin d’œil | Tags : ,  | 6 commentaires
Auteur :
• 5 novembre 2008

Ce n’est pas facile la vie d’une distribution Ubuntu lorsqu’elle suit une LTS (long term support). Alors, voici huit raisons pour lesquelles je ne passerai pas immédiatement à Intrepid Ibex dans mon ordinateur principal.

  1. Hardy Heron est robuste et stable.
  2. Intrepid Ibex n’a pas intégré OpenOffice 3
  3. Intrepid Ibex n’a pas intégré Firefox 3.1
  4. La gestion wifi du network manager semble éprouver de sérieux problèmes
  5. Les bogues d’affichage sur ma nvidia lorsque compiz est activé.
  6. Antidote ne fonctionne pas.
  7. Plus lent que les autres versions
  8. Intrepid iBex sera supporté jusqu’en avril 2010 alors que Hardy Heron le sera un an de plus (avril 2011).

Bon, maintenant que la raison a parlé, combien de temps vais-je résister?

J’ai l’impression d’avoir fait mes résolutions du jour de l’an 😉

Auteur :
• 4 novembre 2008

Qu’un utilisateur de Mac me demande si je suis sous Mac ou Pc, c’est beau je lui pardonne.

Qu’un utilisateur de Windows ignore pourquoi on lui parle de Mac et de Pc, va encore.

Qu’un vendeur dans une grande surface me demande si je suis un utilisateur Pc ou Mac, ça me convainc d’aller ailleur.

Qu’un congrès divise les ateliers entre Pc et Mac, ca me dérange déjà un peu plus, mais bon.

Que pensez lorsque l’on voit ceci dans une page spécialisé sur les applications libres? ———->

Bon, je vais prendre l’air.

Edit

En programation « != » signifie: « n’est pas égal » ou « est différent ». Merci à Mathieu Quimper.

Catégorie : Clin d’œil | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 29 octobre 2008

Ai-je vraiment besoin de commenter?

Darwin Awards: « Honoring those who improve the species…by accidentally removing themselves from it! »

Via: http://journalistedestrade.blogspot.com/2008/10/candidats-au-darwin-awards.html

Catégorie : Clin d’œil | Tags : ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 25 octobre 2008

Il est rare que je raconte mes aventures quotidiennes dans ce blogue, mais bon je voulais vous raconter mes dites aventures…. sonores.

J’ai tellement l’impression de mettre le doigt dans un engrenage c’est pas possible. Tout a démarré avec l’édition alpha de la balado du ProfNoel. À l’époque (tout va vite dans internet non? L’époque en question remonte à deux semaines 😉 ), je croyais que la fabrication d’une balladodiffusion ne se limitait qu’au contenu et au montage dans l’ordinateur. Qu’il ne me suffisait que de brancher mon micro à 10$ et boum, c’était parfait.

Pour l’édition alpha, J’ai écrit ici que mon son était mitigé, mais dans les faits il était pourri! Il y a le dicton qui dit que lorsque l’on se compare on se console. Ce n’est pas vrai!!!

Dès ma première balado, l’univers, et je ne pèse pas mes mots, de l’audio, s’est révélé à moi. Et je fus renversé. Peut-être parce que je ne m’étais jamais donné la peine de de m’y intéresser, mais la recherche de la qualité est tributaire de tout une science.

Première tentative d’améliorer mon son, je m’achète un micro usb à 50$. Mais je n’ai jamais réussi à le faire fonctionner avec ma Hardy Heron (ici certains pourront me narguer que je cherche le trouble en partant….), je l’ai donc rapporté au magasin.

Peu avant l’enregistrement de mon édition bêta, je twitte avec un gourou de la balado et lui demande comment améliorer mon son.

Trois possibilités s’ouvrent à moi.

  1. Le ZOOM H2 (200-220$). Bon micro interne, peut servir d’interface USB et d’enregistreur nomade. Et c’est évolutif (on peut y ajouter un meilleur micro et un mixer pour le brancher dessus).
  2. Le micro usb (100-150$) est une option, mais sans possibilités d’évolutions (à moins de remplacer le micro).
  3. Un micro à condensateur branché dans un mixer avec une entrée micro (moins de 200$) voir ici.

De tout cela je ne retiens que les mots micro et mixer, puisque je sais où emprunter un mixer. Pour moi qui croyais naïvement qu’un micro était un micro, je cours emprunter le mixer (un MJ100 de Yamaha), et j’achète un microphone à condensateur chez radio-shack.

J’ai donc réalisé l’édition bêta de cette façon, c’était ma première expérience avec un mixer, je suis un peu perdu, mais bon, on va apprendre. Il me restait donc qu’à me procurer un mixer.

Mais pendant ce temps, on discute beaucoup d’audio ici, ici, et . J’écoute, je lis, je réécoute et je relis. Et ce matin je me rends compte que finalement radio-shack (je sais, ça changé de nom) ne vend pas de micro à condensateur et que le vendeur en savait probablement moins que moi.

J’ai donc retourné le microphone (qui était dynamique) et me voilà de retour à la case départ.

Catégorie : Balado | Tags : , ,  | 3 commentaires
Page 1 sur 3123