Archives du tag ◊ intégration ◊

Auteur :
• 5 avril 2007

Nous sommes à l’ère de la télécollaboration, l’idée fait son chemin et on l’utilise de plus en plus dans l’industrie. Le modèle éducatif n’échappe pas à cette tendance. L’idée de placer toute une équipe technique dans une « War Room » afin de régler les problèmes à distance est, disons-le, fort attrayante. Je suis même persuadé que la somme est supérieure à l’addition des composantes. L’équipe technique en sort certainement plus efficace.

La question se pose donc : « peut-on, dans un contexte pédagogique, se passer de ressources humaines sur place? « 

L’utilisation des tics en classe doit comporter le moins d’irritants possible. Par exemple, si l’ordinateur 22 a un problème, signifier la situation devrait être la seule action de l’enseignant. Lorsqu’un enseignant passe 10 minutes au téléphone afin d’expliquer la nature du problème de l’ordinateur 22, c’est 15 % de son cours où il n’est pas disponible pour ses élèves. Si en plus d’essayer d’utiliser de nouvelles technologies, on ajoute la notion technique, je crains que nous dévions du but d’intégrer les tics à la pratique.

La réponse à la question, c’est tout simplement non. L’enseignant se doit d’être supporté techniquement sur place. Une solution informatique qui fonctionne pour un bureau d’avocat, n’est tout simplement pas exportable dans une classe.

Catégorie : General | Tags : , , ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 15 avril 2006

François évoque dans ces deux derniers billets les faux sentiments de sécurité qu’offre internet en occultant les dangers inhérents à son utilisation.

Lorsqu’on installe un nouvel équipement, généralement les utilisateurs reçoivent une certaine formation quant à une utilisation fonctionnelle. Mais lorsque nous avons laissé entrer internet dans nos écoles, la formation n’est jamais venue (parceque jamais demandé?). On posait l’axiome, vous l’avez à la maison, vous savez à quoi vous en tenir. Cela a été longtemps vrai, mais on comprend plus rapidement le fonctionnement d’une sécheuse que d’internet, la sécheuse ne videra pas mon compte de banque (au pire un peu de monnaie au fond de mes poches).

La candeur avec laquelle les jeunes se livrent au Web, se retrouve presque en copier-coller dans la population adulte et aussi dans la population professorale. Je crois donc que nous avons une mission entant qu’institution d’enseignement d’agir là où les parents sont souvent impuissant.

Mais tout doit pourtant passer par la formation des maîtres. Afin que tous soit conscients des réalités omniprésentes, bonnes comme malveillantes, qu’internet représente. Toute année scolaire devrait commencer par une prise de conscience d’internet.

Personnellement je m’en remets au site Réseau Éducation-Médias, afin d’y trouver des idées d’activités.

Catégorie : General | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 14 avril 2006

La dernière journée du colloque fut pour moi l’une des plus stimulante. Le dîner-conférence de monsieur Ronald Canuel, (Directeur de la Commission scolaire Eastern Townships) sur l’approche mise de l’avant par sa CS afin de bien préparer les élèves à vivre leur propre avenir, plutôt que le nôtre. Cette conférence fut une plus révélatrice et motivante, je m’en veux déjà de ne pas avoir eu le temps de prendre plus de notes, j’aimerais quand même mettre la main sur sa présentation powerpoint. Notons entre autres le déploiement, dans cette CS, d’ordinateurs portables pour les élèves de la 2e année du primaire à la 5e du secondaire. Elle compte aujourd’hui 5600 iBooks d’Apple, ayant tous accès à Internet sans fil!

Le reste de la journée fut de travailler sur le bulletin réforme au secondaire avec le concepteur de l’application Gilles Jobin (qui avait donné un atelier sur cette application l’an dernier). Je tiens à remercier Gilles d’avoir pris le temps de configurer avec moi la chose.

L’atelier de l’après-midi, qui était non prévu (et à laquelle je n’étais pas inscrit) intitulé : « Diversifier les formes de soutien à l’aide des TICS », a été également intéressant. L’aspect de la vidéo-conférence pourrait être appliqué, entre-autre, au Recit de l’enseignement privé, puisque dans la structure actuelle, les méchantes écoles privées sont exclues des récits régionaux, et forment une espèce de région virtuelle. Nous vivons donc dans cet aspect comme des écoles éloignées. Bref ça pourrait être pratique d’échanger dans cette voie

Mise à jour 14 avril 10h28 Dans le blogue de l’Aquops on a répondu à mon souhait. Dans le billet Rencontre avec M Ronald Canuel on donne effectivement vers la présentation powerpoint de la conférence.

Catégorie : General | Tags : , , ,  | Les commentaires sont désactivés
Page 2 sur 212