Archives du tag ◊ je partage ◊

Auteur :
• 5 janvier 2009

J’ai reçu un beau cadeau du temps des fêtes. La section ubuntu des cybercarnets du ProfNoel vient d’être admise dans la communauté planet de Ubuntu francophone.

C’est ici que ça se passe:

http://planet.ubuntu-fr.org/

Catégorie : General | Tags : ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 15 novembre 2008

On ne fait rien comme les autres chez les Noël. Aujourd’hui c’est la demi-fête de ma plus jeune. Fière de cet évènement, elle a passé la journée d’hier à expliquer ce qu’était un demi-fête. Ce midi au diner, elle m’a demandé, le plus sérieux du monde, pourquoi personne à son école ne fêtait sa demi-fête?

Au fait, c’est quoi une demi-fête? Me souvenant de l’importance que j’accordais lorsque j’étais plus jeune à ajouter systématiquement la demi lorsque l’on me demandait mon age, nous avons décidé de le souligner pour les enfants. Donc on fête la demi ici, et So vient d’avoir sept ans et demi. Nous suivons ce rituel depuis la naissance des enfants, et continuerons de l’observer jusqu’à l’âge de neuf ans et demi. Et qu’on ne me parle pas de surconsommation, parce qu’il n’y pas de cadeaux, il y a tout simplement un souper en famille, un gâteau avec huit chandelles; sept allumées et une éteinte.

J’espère que mes filles légueront ce brin de folie de leur papa à leurs enfants….

Catégorie : Clin d’œil | Tags : ,  | Un commentaire
Auteur :
• 14 novembre 2008

Édit 20 novembre

Puisqu’il est toujours avantageux d’utiliser les dépôts (mise à jour automatique, etc.), voici comment installer OpenOffice 3 de cette façon.

On choisit Système -> Administration -> Sources de logiciels

Et dans Logiciels de tierces parties on ajoute:

deb http://ppa.launchpad.net/openoffice-pkgs/ubuntu intrepid main

Et ensuite on tappe dans une console:

sudo aptitude update && sudo aptitude full-upgrade -y

Pour Hardy Heron c’est ici.

Je sais, certain dirons que je me suis auto copié/collé, mais voici en quelques étapes faciles l’installation de la dernière mouture d’OpenOffice dans notre Intrepid Ibex 8.10 (et oui, ce sont les mêmes que pour Hardy Heron, un gros titre, il n’y a rien de mieux pour régler les questions…).

On doit s’assurer de désinstaller la version 2.4,

Dans un terminal on tape:

sudo apt-get remove openoffice.org-common

(note: on peut aussi faire sudo apt-get remove openoffice*.* qui est un peu plus brutal et moins élégant)

Pour que la nouvelle version soit entièrement fonctionnelle (pour certaines fonctions avancées, mais ça fonctionne aussi sans), on se doit d’installer un Java run time environnement.

sudo apt-get install sun-java6-jre sun-java6-plugin sun-java6-fonts

Ensuite téléchargeons OpenOffice 3.0.0 (Université de Sherbrooke)

wget http://gulus.usherbrooke.ca/pub/appl/openoffice/localized/fr/3.0.0/OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

On décompresse

tar -xvzf OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

On se positionne dans le bon répertoire

cd OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358/DEBS/

Et on installe

sudo dpkg -i *.deb

Maintenant il faut installer les menus et les correspondances

cd desktop-integration
sudo dpkg -i *.deb

Voilà c’est terminé. On peut faire un peu de ménage.

rm -r ~/OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358
cd
rm OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

Bonne version 3.0.0 !

Auteur :
• 9 novembre 2008

Dans le cadre du projet collaboratif d’écriture d’un plan numérique pour le Québec (http://unplannumeriquepourlequebec.com/), voici un court vidéo sur la facilité d’utilisation d’un wiki.

Alors c’est un rendez-vous!!

[flashvideo filename= »http://ia311216.us.archive.org/1/items/bpn_alpha/wiki_600.flv » /]

p.s. Ne pas oublier qu’un wiki est à l’épreuve de tout (plus résistant qu’une Alpha Roméo!).

p.p.s Les premières…. c’était ma première vidéo que je faisais, et c’était la première fois que je téléchargeais en amont un vidéo dans youtube.

Auteur :
• 31 octobre 2008
OpenOffice.org School Mascot

Mascotte scolaire OpenOffice.org

Il y a trois ans, mon école passait sous une solution libre. L’an dernier, probablement à cause de la fusion de l’école, par souci d’uniformité et surtout par manque de temps, nous revenions à Windows.

J’ai donc vécu, dans un très court laps de temps, le début, le milieu et la fin d’une propagation ~Linux~.

Ce fut une période très stimulante, mais aussi frustrante. Bien que nous soyons de retour sous Windows (tous? Non, il y a un ordinateur sous Linux dans l’école….devinez lequel?) je crois qu’à brève échéance, nos écoles n’auront pas le choix de revenir sous une solution libre, afin de libérer ces sommes d’argent astronomiques et quelles puissent servir à la seul chose quel devrait desservir : la pédagogie.

J’ai entrepris une minisérie de billets sur ce que j’éviterai de (ou que je devrai) faire, si on me demandai de propager une solution libre dans l’école.

2. Avoir à l’idée que peu importe la solution déployée, l’homogénéité des applications doit primer, et ce bien avant le déploiement de la solution.

Pour plusieurs raisons qu’il n’est pas nécessaire d’énumérer ici, une école peut envisager le passage à la solution libre de deux façons :

  • Le parc hybride, Windows et Linux par exemple (par choix, ou bien parce que le déploiement de la solution libre se fait en plusieurs étapes).
  • Un parc dédié à Linux.

Peu importe le choix ou l’étape choisie, l’homogénéité des applications doit primer. Dans un univers scolaire où l’échange et la coconstruction deviennent la norme, il ne faut pas sombrer dans des difficultés de compatibilités. La plupart des outils libres de Linux sont également disponibles pour Windows (alors que le contraire n’est pas tout a fait vrai). Il devient donc optimal de préférer ces applications.

Donc, afin d’adoucir le transfert technologique, dès l’année qui précède le déploiement, il faut privilégier ces applications (OpenOffice, Firefox, etc.). De cette façon, l’utilisateur lambda conservera ses repères lors du déploiement.

Le changement d’une culture technologique ne s’improvise pas, ça se prépare.

Auteur :
• 26 octobre 2008

Il y a trois ans, mon école passait sous une solution libre. L’an dernier, probablement à cause de la fusion de l’école, par souci d’uniformité et surtout par manque de temps, nous revenions à Windows.

J’ai donc vécu, dans un très court laps de temps, le début, le milieu et la fin d’une propagation Linux.

Ce fut une période très stimulante, mais aussi frustrante. Bien que nous soyons de retour sous Windows (tous? Non, il y a un ordinateur sous Linux dans l’école….devinez lequel?) je crois qu’à brève échéance, nos écoles n’auront pas le choix de revenir sous une solution libre, afin de libérer ces sommes d’argent astronomiques et quelles puissent servir à la seul chose quel devrait desservir : la pédagogie.

J’entreprends donc une minisérie de billets sur ce que j’éviterai de (ou que je devrai) faire, si on me demandai de propager une solution libre dans l’école.

  1. Avoir à l’idée que bien que nous ayons un plein contrôle sur la technologie que nous déployons, nous devons avoir une très forte influence sur celle que nous ne contrôlons pas.

En effet, un des écueils de ce type que nous avons eu la dernières fois n’a pas été au niveau de Linux lui même, mais au niveau d’OpenOffice. Oui il y avait OpenOffice à l’école, mais à la maison il ne l’avait pas.

Avec OOo on parle de compatibilité de 99%. On en a cassé du sucre sur le 1%. Il est certain que la mise en page d’un document texte, ou la présentation des diapositives d’une présentation peuvent être dérangées, si nous n’utilisons pas les mêmes outils à l’école et à la maison (et comme la norme est d’être à la dernière minute…).

Il ne faut pas se contenter de mentionner que c’est téléchargeable quelque part dans internet. Pour la prochaine fois, il faudra remettre, à tous les élèves, un cd avec la même OpenOoofice (même version que celle déployée à la maison) accompagné d’instructions d’installation claires.

Il faut influencer, à notre avantage, la technologie que nous ne contrôlons pas.

Éric Noël

Auteur :
• 13 octobre 2008

Ouf, c’est de l’ouvrage! Le temps de tout s’approprier les outils (les bons), disons que cette première capsule a été parsemée de bien des tracas.

C’est une alpha! Mon micro donne des résultats assez mitigé, mais bon…..

Il existe un lien rss pour cette (ces?) balado(s?):

http://blog.profnoel.com/index.php/feed/podcast

Voici quelques liens discutés dans cette mouture alphane:

buzzz.tv

blip.fm

Et pour le office/school lip dub:

Office lip dub

Catégorie : Balado | Tags : , , , ,  | 6 commentaires
Auteur :
• 13 octobre 2008

Edit du 5 janvier 2009

Depuis l’écriture de ce billet, un dépot est disponible pour l’installation de openoffice3. Il est grandement préférable d’utiliser celui-ci, puisque les mises à jour suivront.

le dépot

deb http://ppa.launchpad.net/openoffice-pkgs/ubuntu hardy main

__________________________
Voici en quelques étapes faciles l’installation de la dernière mouture d’OpenOffice.

On doit s’assurer  de désinstaller la version 2.4 de notre Hardy Héron,

Dans un terminal on tape:

sudo apt-get remove openoffice.org-common

(note: on peut aussi faire sudo apt-get remove openoffice*.* qui est un peu plus brutal et moins élégant)

Pour que la nouvelle version soit entièrement fonctionnelle (pour certaines fonctions avancées, mais ça fonctionne aussi sans), on se doit d’installer un Java run time environnement.

sudo apt-get install sun-java6-jre sun-java6-plugin sun-java6-fonts

Ensuite téléchargeons OpenOffice 3.0.0

wget ftp://ftp.plusline.de/pub/OpenOffice/localized/fr/3.0.0/OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

On décompresse

tar -xvzf OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

On se positionne dans le bon répertoire

cd OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358/DEBS/

Et on installe

sudo dpkg -i *.deb

Maintenant il faut installer les menus et les correspondances

cd desktop-integration
sudo dpkg -i *.deb

Voilà c’est terminé. On peut faire un peu de ménage.

rm -r ~/OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358
cd
rm OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

Bonne version 3.0.0 !

Page 4 sur 512345