Archives du tag ◊ pédagogie ◊

Auteur :
• 3 mai 2006

Une étude intéressante a été publiée dans le site de l’association américaine de psychologie. L’article intitulé : « Groups perform better than the best individual at solving complex problem » met en relief l’efficacité du travail en groupe.

Le travail en équipe serait plus performant dans la résolution de problèmes complexes que la somme de travail qui peut être accomplie par les mêmes personnes en vase clos. Des groupes de 3, 4, 5 personnes dépasseraient largement les prouesses individuelles.

Mais dans l’exécution de ces mêmes tâches complexes, un fait intéressant est ressorti, selon cette étude, les groupes de deux excelleraient d’une manière semblable que la somme du travail individuelle. La taille de ce groupe ne serait pas suffisante afin de générer les possibilités de solution que le travail à plus de trois personnes pourrait procurer.

Catégorie : General | Tags : ,  | Un commentaire
Auteur :
• 30 avril 2006

J’ignore totalement, mais alors là totalement quel peut être le processus d’écriture d’un programme.Lorsque je regarde un peu tout ce qui se trame concernant l’écriture du programme d’histoire, je me demande si à ce haut niveau, le praticien fait encore partit du processus, si celui-ci en a déjà fait partie….mais je ne veux pas parler à travers mon chapeau, puisque j’y connais rien. Je m’interroge…

D’un autre coté, un programme peut-il être restrictif? Peut-on y mentionner : « Il est absolument interdit de parler pas de ceci! « ?. Dans le fond, un programme, c’est un minimum proposé. Ce qui est intéressant, c’est que le minimum devrait être le même partout. Mais j’ai ma lunette d’enseignant de science, avec les prérequis demandés par les niveaux supérieurs, je ne peux imaginer me faire ainsi amputer sur des éléments pouvant avoir un effet sur une compréhension subséquente. Et c’est comme cela que je perçois.

À moins que tout cela soit un espèce de sa afin que l’élève puisse dévelloper son esprit critique 🙂

Il faut éviter donc que l’Histoire ne soit qu’une histoire à dormir debout…..

Catégorie : General | Tags : ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 23 avril 2006

Deux textes retiennent mon attention depuis plusieurs jours. Tout d’abord celui de Gilles : « Existe-t-il une solution? « .

…mais où l’enseignante n’avait aucun temps de préparation, d’organisation pédagogique, de réflexion qui, à mon avis, devrait normalement accompagner la réalisation d’un tel projet. Je le répète, l’enseignante, très professionnelle, a tout fait sur son temps personnel, hors les heures de travail.

Le problème, c’est que cela fait plus de 20 ans qu’on affiche des beaux projets menés à bout de souffle par des pédagogues et que les administrateurs n’ont pas encore compris cette nécessité de donner du temps aux enseignants. C’est un peu comme s’ils se fiaient sur le bénévolat des enseignants.

Le second texte, celui de Pierre : « Comment se porte notre profession? « 

… Si un prof attend que son employeur lui paie des journées de suppléances, lui donne une augmentation de salaire, ou tout autre privilège par ce qu’il va se former « sérieusement », il va attendre longtemps.

Au texte de Gilles j’ai le goût de dire, que certaines administrations n’y croient tout simplement pas, on nous achète de beaux joujoux afin de jouer en classe, de quoi faut-il se plaindre? Les ordinateurs sont là, parce qu’il y a des ordinateurs partout, donc pour cette mauvaise raison, il en FAUT absolument à l’école. Donner du temps préparation parce que l’enseignant veut « jouer » avec un ordinateur en classe, c’est du caprice, les autres enseignants eux, on ne leur en donne pas.

Au texte de Pierre j’ai le goût de dire, c’est vrai, certains ont abandonné (sans avoir démissionné), je suis heureux dans mon métier parce que je suis passionné. J’apprends tous les jours et je désire encore apprendre.

Ces deux textes m’interpellent, parce que je suis à la fois en accord et en désaccord avec ceux-ci. Je crois que mon pire ennemi est le temps. J’en manque royalement, je dois faire des choix. C’est bien beau vouloir, mais j’aimerai bien qu’on me donne du temps pour vouloir. Il doit exister une espèce d’équilibre entre ces deux situations, une espèce de milieu.

Apprendre seul un logiciel, ça peut être long, mais bougrement efficace. Une formation c’est plus court, mais souvent (mais heureusement pas toujours), on y perd son temps en attendant les utilisateurs moins avancés.

  • Qu’on n’arrête donc de penser que puisque les élèves ont des ordinateurs à la maison, ils savent.
  • Qu’on arrête donc de comparer les enseignants utilisateurs de TIC avec les autres.
  • Que l’on arrête donc de ressentir de la culpabilité lorsque l’on désire demander du temps.

Je suis à la recherche de cet équilibre.

Catégorie : General | Tags : , ,  | 4 commentaires
Auteur :
• 15 avril 2006

François évoque dans ces deux derniers billets les faux sentiments de sécurité qu’offre internet en occultant les dangers inhérents à son utilisation.

Lorsqu’on installe un nouvel équipement, généralement les utilisateurs reçoivent une certaine formation quant à une utilisation fonctionnelle. Mais lorsque nous avons laissé entrer internet dans nos écoles, la formation n’est jamais venue (parceque jamais demandé?). On posait l’axiome, vous l’avez à la maison, vous savez à quoi vous en tenir. Cela a été longtemps vrai, mais on comprend plus rapidement le fonctionnement d’une sécheuse que d’internet, la sécheuse ne videra pas mon compte de banque (au pire un peu de monnaie au fond de mes poches).

La candeur avec laquelle les jeunes se livrent au Web, se retrouve presque en copier-coller dans la population adulte et aussi dans la population professorale. Je crois donc que nous avons une mission entant qu’institution d’enseignement d’agir là où les parents sont souvent impuissant.

Mais tout doit pourtant passer par la formation des maîtres. Afin que tous soit conscients des réalités omniprésentes, bonnes comme malveillantes, qu’internet représente. Toute année scolaire devrait commencer par une prise de conscience d’internet.

Personnellement je m’en remets au site Réseau Éducation-Médias, afin d’y trouver des idées d’activités.

Catégorie : General | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 14 avril 2006

La dernière journée du colloque fut pour moi l’une des plus stimulante. Le dîner-conférence de monsieur Ronald Canuel, (Directeur de la Commission scolaire Eastern Townships) sur l’approche mise de l’avant par sa CS afin de bien préparer les élèves à vivre leur propre avenir, plutôt que le nôtre. Cette conférence fut une plus révélatrice et motivante, je m’en veux déjà de ne pas avoir eu le temps de prendre plus de notes, j’aimerais quand même mettre la main sur sa présentation powerpoint. Notons entre autres le déploiement, dans cette CS, d’ordinateurs portables pour les élèves de la 2e année du primaire à la 5e du secondaire. Elle compte aujourd’hui 5600 iBooks d’Apple, ayant tous accès à Internet sans fil!

Le reste de la journée fut de travailler sur le bulletin réforme au secondaire avec le concepteur de l’application Gilles Jobin (qui avait donné un atelier sur cette application l’an dernier). Je tiens à remercier Gilles d’avoir pris le temps de configurer avec moi la chose.

L’atelier de l’après-midi, qui était non prévu (et à laquelle je n’étais pas inscrit) intitulé : « Diversifier les formes de soutien à l’aide des TICS », a été également intéressant. L’aspect de la vidéo-conférence pourrait être appliqué, entre-autre, au Recit de l’enseignement privé, puisque dans la structure actuelle, les méchantes écoles privées sont exclues des récits régionaux, et forment une espèce de région virtuelle. Nous vivons donc dans cet aspect comme des écoles éloignées. Bref ça pourrait être pratique d’échanger dans cette voie

Mise à jour 14 avril 10h28 Dans le blogue de l’Aquops on a répondu à mon souhait. Dans le billet Rencontre avec M Ronald Canuel on donne effectivement vers la présentation powerpoint de la conférence.

Catégorie : General | Tags : , , ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 10 septembre 2005

Le billet Les fameux portails pédagogiques ainsi que les commentaires concernant le pseudo-partage des informations à l’intérieur de ces portails fermées, me pousse à vous conter cette petite anecdote.

Lorsque j’ai commencé à utiliser un site Web avec mes élèves, toute l’information qui y était diffusée était accessible à toutes les personnes capables d’utiliser un fureteur. Les solutions du cahier d’exercices y étaient librement accessibles, jusqu’au jour où j’ai reçu un courriel d’un enseignant d’une école que je ne nommerai pas, me chantant, en bon québécois, une poignée bêtise. En gros, il me laissait enttendre que je « scrapait » son cours en diffusant les réponses et qu’il souhaitait me dénoncer à l’éditeur. Je ne comprenais à l’époque pas pourquoi cela « Scrapait » son cours et je ne comprends toujours pas 4 ans plus tard. Puisque je suis bonasse et que je n’ai pas toujours le goût de me battre contre des moulins à vent, j’ai tout simplement placé plusieurs rubriques de mon site sous mot de passe.

Je ne me suis jamais vraiment réintéroger depuis la mise en place du mot de passe, mais je crois qu’il est temps d’en faire une nouvelle réflexion. Plusieurs petites questions me trottent également à l’esprit à la suite de la lecture du billet de Pierre Lachance.

  • Les enseignants sont-ils vraiment prêts à partager et à laisser partager?
  • Vais-je encore utiliser mon site quand notre portail sera fonctionnel?
  • L’imposition du portail n’est-elle pas un moyen d’intégrer les tics?
  • Les bulles créés dans les écoles via les portails sont-ils un mal nécessaire, en attendant que celles-ci soient en réseaux (on peut toujours rêver..)?
Catégorie : General | Tags : , ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 28 mai 2005

Éric Dionne a publié dans la revue Spectre deux articles intéressant concernant les mythes. Le premier à être publié fut : « Dix mythes relatifs au nouveau programme de science et technologie au premier cycle du secondaire : planification, application et évaluation ». Le second : « Dix mythes relatifs au nouveau programme de science et technologie au premier cycle du secondaire… la suite! ».

Donc 20 mythes démystifiés à lire.

Les 10 premiers mythes.

Les 10 suivants en format pdf.

Lire ce billet dans son intégralité…

Catégorie : General | Tags : ,  | Les commentaires sont désactivés
Page 4 sur 41234