Archives du tag ◊ TIC ◊

Auteur :
• 17 avril 2007

Nous nous sommes attardés dernièrement sur un problème criant en éducation : les enseignants qui utilisent l’ordinateur comme outil d’apprentissage.

Voulant éviter que ce fléau se répande partout au Québec, nous vous proposons quelques moyens à utiliser afin d’éviter une catastrophe prévisible. Voici donc comment, en 10 points, freiner, voire même stopper toutes initiatives de l’enseignant dans l’appropriation des TIC. Bien que seulement quelques points puissent suffire à le démotiver dans son appropriation, le gage de succès (dans le retour à un enseignement plus normal) est atteint lorsqu’un maximum de moyens est utilisés.

  1. Ne pas mettre à la disponibilité de l’enseignant un ordinateur, afin que celui-ci le prenne en main.
  2. Instaurer des politiques qui empêchent l’enseignant d’installer de nouvelles applications dans le but d’expérimenter de nouvelles avenues.
  3. Dépouiller les ordinateurs afin que ceux-ci ne puissent plus utiliser de clés USB, de Cd-rom ou du multimédia.
  4. Instaurer la dictature du service informatique en y assujettissant la pédagogie.
  5. Sortir les techniciens de l’école afin de résoudre les problèmes techniques à distance.
  6. Avoir juste assez de budgets afin de former les formateurs, mais pas les enseignants.
  7. N’utiliser qu’une suite bureautique comme application des TIC.
  8. Le web est dangereux, il faut instaurer des filtres de plus en plus puissants en ne misant pas sur l’éducation.
  9. Limiter l’enseignant dans son utilisation des TIC sous prétexte de l’uniformisation de l’enseignement d’une matière.
  10. Imposer à l’enseignant LA/UNE façon de faire.

J’ai écrit ce billet en misant sur l’ironie. Disons que mes oreilles (grandes ouvertes) ont entendu bien des commentaires à ce sujet au dernier colloque de l’AQUOPS. Ceux-ci m’ont permis d’étoffer ce billet.

Catégorie : TIC | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 13 avril 2007

rj45Et si nous allions tous dans la même direction, partout au Québec en même temps, pendant toute une journée? Je pense à une journée complète où les enseignants pourraient expérimenter/discuter/partager à propos des TIC.

C’est déplorable mais c’est la réalité, l’utilisateur lambda n’ira jamais à l’AQUOPS ou bien à d’autres colloques du genre. Peut-être avons-nous atteint un certain point et qu’il est temps d’inverser le processus des enseignants qui se déplace dans des colloques en amenant les colloques dans nos milieux. Dans cette journée, nous pouvons donner le goût des TIC aux gens qui ont de la difficulté à brancher une clé USB par exemple. Il faut tout simplement les prendre là où ils sont. Prêcher par l’exemple, démystifier les choses, la décompliquer, la démocratiser. Dans cette journée, les plus avancés peuvent partager leurs passions.

Nous avons tous commencés dans nos institutions par l’achat d’un canon, pourquoi avons-nous dû en acheter un deuxième puis un troisième? Parce que les gens l’utilisaient, il y avait une pression. Ce genre de journée obligerait même nos services informatiques à livrer la marchandise. Et à subir de la pression pédagogique.

J’imagine ce genre de journée où physiquement nous serions dans nos classes et que virtuellement nous serions partout au Québec!

Et à ceux qui me diront que ce genre de journée est technologiquement utopique, je leur répondrais alors à ce moment que si c’est vrai, et bien l’utilisation des TIC en classe est également utopique.

Catégorie : TIC | Tags : , , ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 5 avril 2007

Nous sommes à l’ère de la télécollaboration, l’idée fait son chemin et on l’utilise de plus en plus dans l’industrie. Le modèle éducatif n’échappe pas à cette tendance. L’idée de placer toute une équipe technique dans une « War Room » afin de régler les problèmes à distance est, disons-le, fort attrayante. Je suis même persuadé que la somme est supérieure à l’addition des composantes. L’équipe technique en sort certainement plus efficace.

La question se pose donc : « peut-on, dans un contexte pédagogique, se passer de ressources humaines sur place? « 

L’utilisation des tics en classe doit comporter le moins d’irritants possible. Par exemple, si l’ordinateur 22 a un problème, signifier la situation devrait être la seule action de l’enseignant. Lorsqu’un enseignant passe 10 minutes au téléphone afin d’expliquer la nature du problème de l’ordinateur 22, c’est 15 % de son cours où il n’est pas disponible pour ses élèves. Si en plus d’essayer d’utiliser de nouvelles technologies, on ajoute la notion technique, je crains que nous dévions du but d’intégrer les tics à la pratique.

La réponse à la question, c’est tout simplement non. L’enseignant se doit d’être supporté techniquement sur place. Une solution informatique qui fonctionne pour un bureau d’avocat, n’est tout simplement pas exportable dans une classe.

Catégorie : General | Tags : , , ,  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 21 septembre 2006

Aujourd’hui c’est la rencontre des répondants tic de la région de Québec (Recit de l’enseignement privé), à laquelle je me joins. On ou a présenté l’offre de service, c’est rafraichissant et nous sommes plein de monde. J’espère hériter d’une station météo afin de l’installer surle toit de mon école.

C’est à suivre….

mise à jour

Nous avons travailler cet après midi avec les hyperpaysage. Les problèmes, l’outil utilisé n’était pas libre, non disponible pour mon école (pas de version Linux) et hypercher 🙂

Va falloir trouver une solution libre/gratuite roulant sous linux. Je vais approfondir hugin et quelques filtres Gimp. Les applications pédagogiques peuvent être intéressantes….

Catégorie : General | Tags : ,  | 5 commentaires
Auteur :
• 4 mai 2006

Voici un petit billet qui demande votre participation.

Bientôt il y aura un regroupement entre les deux écoles secondaires privées de Saguenay. Donc nous aurons une restructuration physique majeure. Ce qui sous-entend selon moi, que tous murs peuvent être tassés 🙂 . Donc nous aurons environs 900 élèves. Prenons comme hypothèse de travail un parc informatique constitué à partir d’un ratio de 1 pour 6 (donc environ 150 machines).

Comment imaginez-vous, afin d’avoir une application optimale et idéale des tics, la distribution physique de ces ordinateurs?

En passant, j’ai déjà rejeté l’idée de placer les 150 machines dans le gymnase, pourtant, j’aurais eu un oeil sur toutes les machines à la fois 😛

Catégorie : General | Tags : ,  | 2 commentaires
Auteur :
• 29 décembre 2005

Article intéressant dans le Devoir

Catégorie : General | Tags :  | Les commentaires sont désactivés
Auteur :
• 20 août 2005

Petits mots qui ont écorché mes oreilles dernièrement.

Certaines écoles contribuent au plagiat en permettant la publication de travaux dans internet.

Quoi? Pardon? Contribue? Je me rends bien compte que cette « porte ouverte » sur le plagiat semble être une préoccupation majeure chez plusieurs enseignants.

Voici quelques questions auxquelles je réfléchis actuellement :

  • La tendance qui se développe rapidement concernant les portfolios électroniques publics et la nécessité de se « produire » en public, ouvre-t-elle vraiment une porte sur le plagiat?
  • Je me demande si déjà des équipes écoles ont banni ce genre de publication.
  • Une direction d’école pourrait-elle aller jusqu’à suspendre un élève parce que toutes ses réalisations scolaires sont accessibles par n’importe qui (surtout les élèves des années suivantes)?
  • Pour certaines équipes écoles, internet est-il un trop vaste public?
  • Une équipe école pourrait-elle empêcher, ou limiter, un enseignant de vouloir mousser la publication avec l’argument du plagiat?

J’y reviendrai.

Catégorie : General | Tags : , ,  | Un commentaire
Auteur :
• 10 juin 2005

Je m’y suis encore laissé prendre, je venais de lire un autre commentaire dithyrambique sur le logiciel inspiration. Ce n’est pas la première fois, j’ai même eu la chance d’assister à l’AQUOPS ou à des rencontres du récit à des conférences données par des enseignants passionnés qui utilisaient en classe cette catégorie de logiciel. Pourtant, ceux-ci, à chaque fois, réussissaient à me communiquer leur enthousiasme.

Je disais que je m’y étais encore laissé prendre, je termine tout juste d’installer (encore) le logiciel inspiration sur mon portable. Et je me retrouve encore devant une page blanche en manque d’inspiration… cela ne clique pas….je vois pas…

Il devrait y avoir un logiciel permettant de mettre en place ses idées, ne trouvez-vous pas?

Catégorie : Clin d’œil | Tags : ,  | Un commentaire
Page 3 sur 41234